ALDUS ET LES « OQOS »

Pour un citoyen ordinaire, l’emploi d’une nov’langue et l’absence d’une méthodologie pour l’établissement du SRS rendent difficile la compréhension de la détermination des implantations et des supposées suppressions de sites.

Si tout le monde s’accorde sur les besoins d’assurer la qualité du système, l’emploi des indicateurs, s’il est nécessaire, n’est pas le seul moyen d’assurer cette qualité. Ainsi dans le 2ème paragraphe du chapitre concernant la médecine d’urgence, il semble que « le respect des conditions techniques de fonctionnement réglementaires » n’ait garanti en aucune façon le bon fonctionnement des urgences. Aussi, malgré les plans successifs depuis 2003, il y a toujours en 2018 des séjours trop prolongés dans les couloirs, avec un minimum de soins. Et pourtant tous les  intervenants ont mis un point d’honneur à respecter l’application des indicateurs !!! Etaient-ils bien adaptés ?? Nous aurions souhaité qu’une estimation  détaillée de ce dysfonctionnement permette de  déboucher sur un plan d’action adapté, même s’il est probable qu’il ne s’agisse d’une application régionale  d’une directive ministérielle.

 

 SRS : Schéma régional de Santé

OQOS : Objectifs Quantitatifs de l’Offre de Soins

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *